Chic à table

, publié le 2 octobre 2019

Chacun sa place

Une soirée plaisante commence par un placement de table bien songé. Prenez de l’avance et pensez aux marques-places, les choses seront ainsi claires et simples. Souvenez-vous que les hôtes occupent habituellement les bouts-de-table et assurez-vous d’asseoir l’une à côté de l’autre des personnes partageant les mêmes intérêts afin d’éviter les conversations qui tombent à plat.

On alterne un homme et une femme si possible, on évite de mettre les couples ensemble et on éloigne les gens aux idées trop divergentes. Rien de pire qu’une prise de bec de fin de soirée avec des esprits échauffés !

 Le chic dès l’arrivée

On doit prendre les manteaux et même si le repas cuit, le chef cuisinier de la maison sera aussi à l’accueil pour souhaiter la bienvenue. On attend les autres invités pour servir l’apéro ? Bonne nouvelle pour ceux qui sont là : non ! On le sert au fil de leur arrivée. Et pour ceux qui aiment manger avec les doigts, c’est le temps d’en profiter, car il est correct de les utiliser pour déguster les hors-d’œuvre.

Sushi, artichauts, poulet rôti, baguettes et autres aliments à défi

En composant un menu, il faut penser aux plats qui peuvent causer des problèmes. Sinon, la règle d’or pour éviter l’invité gêné est la suivante : une fois assis, les hôtes doivent premièrement prier les membres de la tablée de manger, ils doivent deuxièmement ne pas attendre eux-mêmes pour manger lorsque de tels aliments sont présentés. Ainsi, les convives pourront les observer pour ensuite les imiter, et les bévues seront évitées.

Montrez donc le bon exemple en suivant ces règles. Pas de cuillère pour un risotto, seulement une fourchette. Ravioli, cannelloni et spaghetti ne se coupent pas au couteau. On enroule les pâtes lorsque c’est possible. Bas les pattes, car même s’il est rôti, le poulet ne se savoure pas avec les mains, mais le maïs en épi, oui. La salade ne se coupe jamais avec un couteau et les asperges se coupent à la fourchette (si elles ne sont pas croquantes). Un couteau à poisson ne sert pas à couper, mais bien à effeuiller le poisson.

Vous servez des sushis ? Les invités n’auront probablement pas tous la maîtrise des baguettes. Mais pensez à les disposer avec les couverts, car plusieurs les préfèrent et certains téméraires en profiteront pour s’exercer. Détendez l’atmosphère en rassurant vos invités : faites-leur savoir que les taches partent par magie grâce à votre formidable machine à laver.

Et puis, pourquoi ne pas y aller à la japonaise ? Présentez une serviette aux invités pour leur permettre de se laver les mains, de toute façon, les sushis sont considérés être des bouchées que l’on peut déguster avec des doigts, mais propres !

Et que fait-on pour cet artichaut ? Il ne faut que détacher les feuilles avec les doigts pour les tremper dans une sauce une à la fois. Et le foin au centre ? On l’enlève à la fourchette pour le manger avec celle-ci et un couteau (c’est fini les doigts à ce point-là).

 Le parfait invité

Arrivez à l’heure, mais pas avec quelqu’un que vous avez décidé d’inviter vous-même. Un cadeau est toujours apprécié, une bouteille de vin ou quelque chose de plus recherché qui comble les goûts des hôtes. Par contre, il ne faut pas insister pour que soit ouverte la bouteille offerte pendant le repas. Après tout, on a peut-être pris soin de créer un accord mets-vins et votre bouteille n’en fait pas partie.

Pas de gardienne ? Appeler vos hôtes pour les informer, peut-être décideront-ils d’inviter vos enfants. Ne soyez pas le premier à partir et surtout, n’organisez pas une fin de soirée ailleurs avec les autres convives. Ça manque vraiment de doigté !

Inviter quelqu’un à souper implique de s’occuper de son bonheur tant qu’il sera sous notre toit, il faut donc tenter de rendre la soirée agréable pour tous en portant attention à leur bien-être. Par contre, le convive qui souhaite être réinvité doit faire en sorte de se comporter d’une manière telle qu’il le sera ! Et pour prouver son appréciation, c’est une bonne idée d’inviter les hôtes rapidement pour les remercier. Heureux, sinon même épaté par votre soirée ? On envoie alors des fleurs…

L’étiquette s’est assouplie avec les années, mais que ce soit pour un repas entre amis ou dans un cadre plus formel, les bonnes manières sont toujours remarquées et appréciées. Lorsqu’on reçoit avec classe et que les convives se comportent avec chic, partager un repas autour d’une belle table est certainement un des plaisirs de la vie.

Partager

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Vous pourriez aussi aimer